Polisseuse voiture rotative

5/5 - (1 vote)

La polisseuse voiture rotative est la lustreuse qui est utilisée par les professionnels du detailing. Cet outil électrique peut-être soit filaire, sans fil ou encore pneumatique. Pour rénover la carrosserie d’un véhicule, il existe principalement deux types de polisseuse auto. La lustreuse rotative et la polisseuse que l’on appelle orbitale (excentrique). Pour résumer, la rotative est plus puissante polisseuse de voiture et permet de corriger de plus gros défauts que la lustreuse orbitale. Je vais vous présenter ce modèle à travers cet article.

La polisseuse rotative c'est quoi ?

Une polisseuse rotative pour voiture est un outil électrique qui sert à polir, rénover et lustrer le vernis de la peinture. Également nommée « polisseuse circulaire », elle doit son nom au fait que le mouvement rotatif de son plateau effectue une rotation simple autour de son axe. C’est la ponceuse la plus couramment utilisée dans les garages en carrosserie pour supprimer les grosses rayures. Avec elle, on traite les gros défauts du vernis avant de passer à la finition et au lustrage. 

Les caractéristiques d’une rotative :

  • Puissance : comprise entre 1100 et 1600 watts
  • Vitesse de rotation : comprise entre 600 et 2500 tours par minute
  • poids : entre 2 et 3, 5 kilos
  • Variateur de vitesses : oui
  • Niveau de difficulté à manier : élevé
  • Correction des défauts et rayures : élevée

L'avantage d'utiliser une polisseuse rotative

Avec sa grande puissance, la rotative offre une vitesse de polissage supérieure aux autres types de lustreuses. Cette machine permet de corriger rapidement une peinture ou un vernis en « bi composantes polyuréthane » (brillant direct). Les disques utilisés sur la rotative sont exactement les mêmes que sur l’orbitale. Bien qu’elle soit moins polyvalente qu’une orbitale, La rotative apporte de la profondeur et de la brillance, parfois même en une seule passe.

C’est la raison pour laquelle la rotative est la lustreuse favorite des detaileurs pro, car elle offre un excellent rapport entre les résultats obtenus et le gain de temps. Si cette machine est très prisée par les professionnels de la rénovation auto, elle ne s’adresse pas aux simples bricoleurs. Grâce à ses caractéristiques, elle permet de traiter et de corriger de grandes surfaces de carrosserie dans des temps records. 

En revanche, cette lustreuse auto présente également quelques inconvénients assez contraignants ! En effet, le fait qu’elle soit puissante fait qu’elle est plutôt difficile à manœuvrer si on n’a pas assez d’expérience. C’est la raison pour laquelle je précise souvent que si vous êtes débutant, novice ou simple passionné, vous ne devez absolument pas utiliser une polisseuse rotative. 

Mal utilisée, elle peut très rapidement brûler le vernis et s’attaquer à la peinture. En outre, si vous ne faites pas attention, vous risquez de créer des hologrammes très facilement avec elle.

Comment fonctionne une lustreuse rotative ?

Une polisseuse voiture rotative ne possède qu’un seul mouvement rotatif autour de son axe de rotation. C’est là l’une des principales différences avec une lustreuse orbitale qui possède deux types de mouvements en même temps. On peut comparer le mouvement d’une polisseuse rotative avec son pad/tampon à celui d’une simple meuleuse par exemple. Pour illustrer les différences de rotation des disques entre orbitale et rotative, voici le schéma ci-dessous :

Schema-dessein-mouvement-rotation-polisseuse

Polisseuse orbitale

Polisseuse rotative

Le panneau de la carrosserie d’une voiture n’est jamais totalement droit ou plat. Je précise cela, car ça vous aidera à comprendre ce qui suit. Sur une polisseuse rotative, le point du tampon le plus éloigné de vous tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, vers la droite. Au contraire, le point du tampon du bas, le plus proche de vous, tourne vers la gauche. 

Si le pad (tampon) de la polisseuse est parfaitement à plat, alors ces deux sens de direction s’annulent. En conséquence, la lustreuse va rester là où elle est sans être emportée ni à droite, ni à gauche. Maintenant, dès lors que vous penchiez votre polisseuse vers l’angle du haut ou du bas, celle-ci sera alors emportée soit à gauche, si la friction est en bas, soit à droite, si la friction est en haut de votre pad. 

C’est la raison pour laquelle cette machine est à manier avec une grande précaution et beaucoup de dextérité. La polisseuse rotative va suivre le relief de votre carrosserie et peut alors partir dans différentes directions, et ce, de façon aléatoire. On appelle ça le « walking », la marche, vous allez alors suivre votre polisseuse autour de votre véhicule !

Les risques à utiliser une rotative

Brûler le vernis

La lustreuse rotative tourne plus vitre que l’orbitale et encaisse des pressions supérieures également. Ces deux caractéristiques sont idéales pour couper fort et vite, cependant, mal utilisée, la rotative risque de couper ainsi une couche de peinture. Le phénomène est appelé strike through, c’est quand la couche transparente de vernis est retirée de la surface de la peinture. 

Ensuite, il y a le risque de brûlure ou « Burn » qui consiste à supprimer entièrement la couche de couleur. Ces défauts sont courants avec l’utilisation d’une rotative quand on n’est pas ou peu expérimenté ! Au contraire, l’emploie d’une polisseuse voiture orbitale ne risque « pratiquement » pas de causer ces risques-là. 

Risque de création d’hologrammes

Les hologrammes sont ces traces brumeuses qui apparaissent uniquement quand la luminosité est assez importante. En effet, vous pouvez réaliser tranquillement votre séance de polissage, tout a l’air parfait dans le garage et puis hop, une fois la voiture à l’extérieur en plein soleil, c’est la catastrophe ! Votre vernis se retrouve voilé d’un vilain brouillard un peu de partout sur la carrosserie. Ce phénomène est très présent quand on utilise une polisseuse voiture rotative et surtout chez les personnes peu expérimentées. 

L’une des causes principales à la création de ces hologrammes est due au fait que le produit utilisé n’a pas eu le temps de suffisamment se dégrader. Le fait de régler la polisseuse sur une trop grande vitesse peut créer également ces hologrammes. Enfin, pas suffisamment de produits ou des passes trop rapides peuvent aussi aider à la formation d’hologrammes. Rassurez-vous, à l’aide d’une polisseuse orbitale (dual action) il est tout à fait possible de supprimer facilement les hologrammes. Avec de la pratique et de l’expérience, on peut par ailleurs les traiter avec une rotative, mais ce n’est pas recommandé.

Comment utiliser une polisseuse rotative ?

On démarre de la même façon qu’avec une polisseuse voiture orbitale classique. On met 3 bonnes noisettes de polish sur le pad pour commencer. Ensuite, on étale le produit avec la machine en rotation sur la zone de travail bien définie en réglant la rotative sur la vitesse 1. Cette première étape s’effectue tout en douceur et avec soin. 

Une fois le polish bien étalé, on augmente la vitesse jusqu’à la position 4 tout en faisant des passes bien plus rapides. Effectuez des passes de droite à gauche sur toute la longueur de la surface que vous avez à traiter. Une fois arrivé en bas de la zone à polir, remontez avec votre polisseuse et répétez le mouvement. Vous pouvez bien entendu repartir du bas et recommencer les passes d’un côté à l’autre sans remonter d’un seul coup. 

C’est à vous de voir et de ressentir votre machine sur la carrosserie. Une fois votre zone corrigée, passez un bon coup de chiffon en microfibres. La polisseuse rotative génère beaucoup de chaleur, donc je vous conseille de patienter quelques instants avant d’appliquer votre IPA (Alcool Isopropylique ou Isopropanol). Une fois que le panneau s’est assez refroidi, vous pouvez utiliser votre IPA tranquillement afin de vérifier votre travail. De cette façon, il vous sera très facile de vérifier s’il reste des rayures sur la peinture.

Une polisseuse excentrique c'est quoi ?

La polisseuse excentrique, également appelée polisseuse orbitale, est très différente de la lustreuse rotative. En effet, cette dernière possède 2 mouvements de rotation qui sont superposés. Cette configuration a pour effet de créer une vibration au niveau du pad en rotation. Ensuite, à l’inverse de la rotative, le mouvement de la polisseuse excentrique est le même sur toute la surface du tampon. 

De ce fait, quelle que soit la taille du disque utilisée, celle-ci n’altère pas la qualité du polissage. Seules les vitesses de rotation influenceront les performances et le rendu sur la surface traitée. Avec les polisseuses orbitales, il convient de ne pas appuyer trop fort sur la machine. En effet, cela risque de couper le mouvement de rotation supérieur de l’appareil qui ne tournera plus qu’avec une rotation excentrique (la rotation du disque inférieur). 

Voici les 10 meilleures polisseuses rotatives


octobre 29, 2023 8:14 am


mai 28, 2024 12:26 am


mai 28, 2024 12:26 am


octobre 26, 2023 2:56 pm


octobre 29, 2023 8:14 am


mai 28, 2024 12:26 am


mai 28, 2024 12:26 am


décembre 26, 2023 5:27 am


mai 28, 2024 12:26 am


janvier 20, 2024 5:20 am